Cette option réaffiche la page par défaut du site, en restaurant les modules éventuellement fermés par inadvertance.

Remettre tout en place

Bilan des finances publiques au Luxembourg – 1er semestre 2012

Le 4 mai 2012, le ministre des Finances Luc Frieden a présenté la situation des finances publiques au niveau de l’administration centrale au 1er trimestre 2012.

L’Etat luxembourgeois finit ce semestre avec un solde de l’administration centrale déficitaire de 700 millions d’euros. Un solde qui pourtant ne peut être projeté sur l’année, les dépenses publiques n’étant pas linéaires.

Ce déficit est d’autre part moins important que le milliard d’euros initialement prévu par le gouvernement.

Les dépenses de l’administration centrale ont augmenté de 11% par rapport au 1er trimestre de l’année 2011. Le paiement du loyer pour le nouveau lycée construit à Mersch explique partiellement cette hausse.

Les recettes ont parallèlement diminué de 5% au 1er trimestre 2012 par rapport à la même période de l’année 2011. Le ministre a pointé le caractère très inhabituel de cette baisse, inquiétante donc.

Le montant des recettes est dû notamment à la baisse des impôts sur les collectivités (-252 millions d’euros) et de la taxe sur l’abonnement.

Le recouvrement extraordinaire d’un solde important auprès d’une entreprise au cours du 1er trimestre de l’année 2011 a également contribué de beaucoup à cette diminution des recettes.

Grâce entre autres au développement du commerce électronique, les recettes de TVA sont en hausse de 6%.

Mais ces recettes de TVA  « ne sont pas durables » selon le ministre. En effet, les recettes de TVA sur le commerce électronique qui ont représenté presque 25% de toutes les recettes de TVA au cours du 1er trimestre de 2012, disparaîtront graduellement à partir de 2015 avec le changement du système d’imposition.

Luc Frieden dit qu’il n’y aurait donc aucune alternative aux mesures de consolidation budgétaire arrêtées par le gouvernement.

Les finances publiques du Luxembourg bénéficient d’un bilan très mitigé pour le premier semestre 2012.