Cette option réaffiche la page par défaut du site, en restaurant les modules éventuellement fermés par inadvertance.

Remettre tout en place

Résultats 2012 encourageants pour Bofferding

La Brasserie Nationale Bofferding-Munhowen annonce des résultats positifs pour l’année 2012.

La firme déclare afficher une croissance supérieure par rapport à 2011. Elle met en avant une progression de 4,9% de son EBITDA (revenus avant intérêts, impôts, taxes…) en 2012.

Image : brasserie.bofferding.lu

Image : brasserie.bofferding.lu

Le directeur général du groupe, Frédéric de Radiguès s’enorgueillit :

« Il est très encourageant de constater que la Brasserie Nationale (Bofferding) est l’une des rares brasseries en Europe qui continue à progresser. »

C’est là que la croissance de la Brasserie Nationale marque des points. Le contexte général de 2012 ne laissait pas présager d’excellents résultats à cause d’un mauvais printemps.

Mais avec ses 44% de part de marché (2 points de plus qu’en 2011) et ses nombreux investissements, la bière Bofferding s’en sort plutôt bien.

Les investissements en questions prennent 2 formes. D’abord, l’entreprise a inauguré en octobre une nouvelle cave de garde augmentant la capacité de la brasserie à 300 000 hectolitres. Des travaux pour 5 millions d’euros.

Ensuite, la Brasserie Nationale a signé un contrat avec le groupe Chinois BHG (Beijing Hualian Group Investment Holding Co.Ltd.) spécialisé dans l’hypermarché.

Une manière de multiplier les marchés possibles, la firme étant présente en Chine depuis 2007 par un accord dans la restauration.

Pour le directeur général, ces bons résultats s’expliquent facilement, par :

« [le] respect de la tradition brassicole et [la] volonté d’offrir chaque jour des produits savoureux de qualité supérieure. »

Il faut reconnaître à Bofferding une qualité qui est saluée par le milieu, notamment par l’obtention de la médaille d’or de la Deutsche Landwirtschafts Gemeinschaft (DLG).

Pour la Brasserie Nationale (Bofferding-Munhowen), l’année 2012 qui s’annonçait plutôt mauvaise s’est avérée au final positive pour le groupe.