Cette option réaffiche la page par défaut du site, en restaurant les modules éventuellement fermés par inadvertance.

Remettre tout en place

Baisse de la compétitivité du Luxembourg

competitiviteLe World Competitiveness Yearbook (WCY) 2009 classe le Grand Duché au 12ème rang des économies les plus compétitives.

Le Luxembourg perd ainsi de 7 places, après sa place de 5ème en 2008. La chute témoigne de sa fragilité structurelle , mis à mal par la crise.

L’analyse repose sur 4 indicateurs :

  • performances économiques
  • efficacité des pouvoirs publics
  • environnement des affaires
  • qualité des infrastructures

Le Luxembourg possède des entreprises performantes. Cependant, l’économie est essentiellement basée sur le secteur financier et les exportations. Avec la crise, les autres pays réduisent leurs dépenses.

Le Grand Duché souffre de cette situation, qui selon l’enquête, pourrait se prolonger jusqu’en 2010 voire au delà.

Autre point négatif, le manque de flexibilité du marché du travail et particulièrement du système d’indemnisation des chômeurs. Les infrastructures administratives telles qu’elles le sont aujourd’hui ne les encouragerait pas à retrouver un emploi.

L’éducation et la formation ne répondent pas assez aux besoins du marché. Le Luxembourg manque d’ingénieurs qualifiés.

Concernant les atouts, le Grand Duché s’appuie sur sa qualité de crédit, le nombre élevé de brevet et le taux d’équipement de la population.