Cette option réaffiche la page par défaut du site, en restaurant les modules éventuellement fermés par inadvertance.

Remettre tout en place

Bilan de l’intérim au Luxembourg en 2010

D’après Fabrice Poncé, Président de l’Union Luxembourgeoise des Entreprises de Travail Intérimaire (ULEDI), le secteur de l’intérim est en croissance pour l’année 2010.

Après une année sombre pour le secteur, en 2009, l’intérim enregistre une hausse de 18% en 2010. Celle-ci ne comble apparemment pas encore les déficits de 2009, mais donne tout-de-même de l’espoir.

2010 fut également l’année de la mise en application du nouveau règlement européen 883/2004, sur la coordination des systèmes de Sécurité Sociale en matière de détachement frontalier.

Celui-ci concerne particulièrement les entreprises de travail intérimaire car il risque de changer leur fonctionnement. Le nouveau règlement comporterait des zones d’ombres ne permettant pas de le rendre opérationnel pour ces organismes.

82% des intérimaires sont frontaliers, dont la plupart sont français. Certains travaillent dans leur pays d’origine, sous contrat luxembourgeois. Ce règlement supprimerait l’affiliation auprès de la sécurité sociale luxembourgeoise, pour les affilier automatiquement à la sécurité sociale de leur résidence.

A savoir, le taux de cotisation n’est pas le même selon le pays d’affiliation.

2011 sera l’année de l’application de la directive européenne 2008/104/CE sur le travail intérimaire.

En ce sens, l’ULEDI a créé un groupe de travail pour étudier cette directive et que sa transposition permette une véritable avancée dans le secteur intérimaire, et pour l’emploi en général.

Fabrice Poncé espère donc que 2011 restera sous le signe de la croissance pour le secteur de l’intérim, souvent considéré comme un indicateur du marché de l’emploi.


Source : ULEDI