Cette option réaffiche la page par défaut du site, en restaurant les modules éventuellement fermés par inadvertance.

Remettre tout en place

Mois de la prévention de l’arnaque au Luxembourg

Du 14 mars 2011 au 14 avril 2011 a lieu le « mois de la prévention de l’arnaque » au Luxembourg.

Les deux dernières années, malgré les mises en garde répétées, un grand nombre de personnes qui résident ou travaillent sur notre territoire ont encore été victimes d’arnaques ou de tentatives d’arnaques.

Les commerçants, artisans et professions libérales ont été, principalement, la cible d’arnaques basées sur des répertoires.

Il est donc impératif de reconnaître une tentative d’arnaque afin d’éviter d’apposer sa signature sur n’importe quel document et ne pas hésiter à porter plainte contre tout comportement ou pratique qui vous semblent suspects.

L’ICPEN-RICPC (Réseau International de Contrôle et de Protection des Consommateurs), dont fait partie le Luxembourg depuis sa création en 1992, concentre, depuis six années, ses efforts sur la prévention des arnaques, en sensibilisant le public au même moment dans plus de trente pays répartis sur les cinq continents.

Parmi les arnaques qui ont touché le Luxembourg en 2010, il faut signaler :

Les arnaques au répertoire (annuaire professionnel)

Il s’agit d’une arnaque multiforme (répertoire papier, répertoire électronique, centrale d’achat électronique) très répandue, dont les sociétés étrangères n’ont pas l’exclusivité.

La présentation ambiguë de certaines sollicitations peut laisser croire qu’il s’agit d’une simple vérification d’adresse ou même d’une résiliation de contrat alors qu’en fait le professionnel est amené à signer une commande ferme.

Ces contrats sont souvent assortis d’une clause de tacite reconduction, à défaut de manifester sa volonté de mettre fin au contrat dans un délai donné.

Une variante consiste à présenter à la signature de la victime potentielle un contrat pré-rempli, indiquant le relevé de la prestation proposée et son prix.

L’arnaqueur peut également semer la confusion dans l’esprit de la victime potentielle en se présentant, lors d’un premier entretien téléphonique, comme mandaté par une firme dont le nom ou les services ressemblent étrangement à ceux bien connus de l’entrepreneur ciblé.

Pour obtenir une signature immédiate de la victime, il est de plus en plus fait recours à un harcèlement téléphonique plus ou moins intensif.

En cas de non paiement, des pressions peuvent être exercées soit par l’entreprise arnaqueuse, soit par une entreprise spécialisée dans le recouvrement de créances.

Dans certains cas, il est proposé à la victime de sortir du contrat en échange d’un montant forfaitaire souvent élevé.

En 2010, une demi-douzaine d’arnaques différentes a suscité un grand nombre de plaintes de la part des entreprises.

Ces plaintes ont été transmises par le Service des pratiques commerciales du Ministère des Classes moyennes et du Tourisme au Parquet Général de et à Luxembourg.

Pour l’une de ces arnaques, qui émanait d’une entreprise prétendant être installée à Luxembourg, le flux des plaintes s’est tari suite à une instruction judiciaire ayant débouché sur l’inculpation du chef d’escroquerie et de tentative d’escroquerie d’un des dirigeants présumés de la société en cause.

Il est à noter que cette personne a été placée en détention préventive.

Depuis le début de l’année 2011, le Ministère des Classes moyennes et du Tourisme transmet au Parquet de nombreuses plaintes concernant un annuaire commercial du type « Pages Jaunes» et concernant un annuaire dont le nom est quasi-identique à celui d’une société luxembourgeoise filiale des P&T.

Les lettres dites kenyanes ou nigériennes

Par ces lettres, généralement sous forme de courrier électronique, un arnaqueur tente d’apitoyer le lecteur sur ses malheurs dus à une situation politique difficile dans son pays d’origine, et ensuite lui propose une opération financière douteuse.

Les gains à une loterie

Un courrier postal ou électronique en provenance de l’étranger vous annonce que vous êtes l’heureux gagnant d’une très importante somme d’argent, après un tirage au sort organisé par une loterie à laquelle vous auriez participé gratuitement et à votre insu.

Pour entrer en possession de votre gain, il vous est simplement demandé d’entrer en contact soit avec l’organisateur, soit avec un prétendu avocat ou notaire.

Par la suite, il vous sera demandé une participation aux frais administratifs, la plus grande discrétion vous étant recommandée.

Le virement des frais demandés est, bien entendu, à effectuer avant tout progrès dans le dossier.

Soyez prudents et attentifs !

Méfiez-vous des gains faciles, des propositions désintéressées et altruistes et des services gratuits.

Vérifiez toujours l’identité exacte de votre correspondant, coordonnées comprises. Stoppez immédiatement tout entretien qui vous met mal à l’aise.

En général, abstenez-vous de discuter avec des inconnus qui tentent de vous vendre des biens ou des services dont vous ne voulez pas, car ils ont suivis des cours pour apprendre à vaincre vos réticences.

Avant de signer quoi que ce soit, lisez l’entièreté du document et ne vous fiez pas à la présentation qui vous en a été faite oralement.

Ne communiquez pas vos données personnelles ou bancaires à des inconnus, surtout s’ils insistent pour que vous le fassiez en vue d’obtenir un prétendu gain.

Prenez le temps de réfléchir; plus le vendeur est pressant, plus l’affaire devient louche.

Si vous êtes consommateur, n’acceptez pas les sollicitations de commandes ou le colportage.

Les arnaqueurs ne sont pas prêts à appliquer les délais de rétractation et les garanties prévus dans différentes lois ; ils encaissent et disparaissent, ou refusent tout autre contact avec leur victime.

N’hésitez pas à signaler toutes les arnaques et tentatives d’arnaques à la police ou à porter plainte auprès du Parquet.

Si vous êtes consommateur, informez-vous auprès de l’Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) pour les arnaques en provenance du Luxembourg et auprès du Centre européen des consommateurs (CEC) pour les arnaques venant de l’étranger.

Si vous êtes professionnel, tenez informées les chambres et fédérations professionnelles.

Dans tous les cas de tentatives d’arnaques, d’arnaques ou en cas de doute, adressez-vous au Service des pratiques commerciales du Ministère des Classes moyennes et du Tourisme qui pourra vous conseiller et tenir informé le réseau ICPEN-RICCP et le Parquet.

Le mois de la prévention de l’arnaque au Luxembourg se déroule du 14 mars 2011 au 14 avril 2011.


Source : Communiqué du gouvernement luxembourgeois