Cette option réaffiche la page par défaut du site, en restaurant les modules éventuellement fermés par inadvertance.

Remettre tout en place

L’axe Bettembourg-Dudelange ultra connecté à l’Europe

Les CFL et les Terminaux Intermodaux Bettembourg (T.I.B) collaborent au développement du projet des nouveaux centres de transit intermodaux à Bettembourg-Dudelange. Cette réalisation se veut connectée aux systèmes ferroviaires et autoroutiers luxembourgeois mais également européens.

Actuellement, T.I.B. exploite une structure plus petite que celle en cours de développement. Les prévisions d’augmentation de trafic montrent que le terminal existant sera saturé dans les prochaines années. C’est dans ce sens qu’un projet d’envergure, inclura le terminal combiné rail-route, le terminal d’autoroute ferroviaire, l’entreposage et toutes les prestations de la chaîne logistique.

La situation du site de Bettembourg-Dudelange est unique au Grand Duché. Les points nodaux des réseaux ferrés et autoroutiers s’y superposent.

Carrefour ferroviaire européen

• depuis le nord-ouest, le plus important axe de fret ferroviaire belge (via Rodange), en provenance des grands ports de Zeebrugge, Anvers et Rotterdam.

• depuis le nord-est, vers l’Allemagne et les pays de l’Est (via Trèves et Coblence).

• le nouveau terminal sera relié à l’axe sud, qui depuis la France (via Metz), dessert la Suisse, l’Italie, et l’Espagne.

Carrefour autoroutier européen

Bettembourg est un point de convergence autoroutier. Deux grands axes, l’un est-ouest et l’autre nord-sud, permettront au nouveau terminal d’affirmer sa position centrale européenne en le connectant aux principales autoroutes de fret de la région.

Ces critères font du site de Bettembourg-Duddelange un espace central européen du transport de marchandise. En plus de faire converger les principaux itinéraires, Luxembourg est à quelques heures de plusieurs grands centres de production et de population, le bassin parisien, la Ruhr, les métropoles belges et les principaux ports de la mer du Nord.

La surface totale du projet des nouveaux terminaux intermodaux à Bettembourg-Dudelange est estimée à environ 33 hectares.